450-233-5274 info@urbafarm.co
Le concept derrière la ferme urbaine

L’accroissement de la population, la concentration de celle-ci en milieu urbain, les effets des changements climatiques sur les cultures, la disponibilité alimentaire…Tous ces éléments amènent les intervenants du milieu agricole à travailler de concert afin de trouver des solutions viables aux besoins alimentaires de la planète. Car si la production alimentaire ne semble pas être le problème en premier plan, c’est l’accès à la nourriture dite « locale » qui cause des maux de tête autant pour les populations urbaines qu’en régions éloignées.

Comment arriver à nourrir ces populations en produits frais sans qu’il n’en coûte des sommes importantes en production, mais surtout en transport? Et qui dit transport dit impacts sur l’environnement. La dégradation des écosystèmes mettra davantage de pression sur les agriculteurs, d’où le besoin de trouver des solutions alternatives.
Un phénomène de plus en plus répandu et que l’on retrouve depuis peu en Asie, en Amérique du Nord et en Europe sont les fermes verticales en milieu urbain. Ces installations ultramodernes et souvent situées en pleine ville sont maintenant considérées comme les précurseurs d’une révolution agricole. La plupart des projets immobiliers en milieu urbain comportent aujourd’hui un espace de végétalisation, tandis que de grands centres commerciaux développent leurs toits potagers. Les acteurs concernés l’ont compris : la ville moderne ne se pense plus sans ses volets « agriculture urbaine , alimentation durable, atténuation et adaptation au changement climatique ».

Le développement de l’agriculture urbaine s’accompagne de celui des techniques de production hors-sol : hydroponie, aéroponie, aquaponie . Parce qu’ils offrent la possibilité d’y installer un milieu contrôlé nécessaire à la mise en place d’un système de production hors-sol, des immeubles vacants peuvent être convertis en installation pouvant contenir des centaines, voire des milliers d’appareil servant soit au bouturage ou à la croissance. Avec des besoins en eau de 90% moindre qu’une culture en terre ainsi qu’une fraction en termes d’engrais et aucune utilisation de pesticide, la ferme urbaine est une alternative qui procure un produit prêt à la consommation facilement accessible à la population.